Beauté

Summer body : on en est où ?

Tu le vois partout : à la télé, sur les réseaux, dans les magazines : le summer body ou corps de l’été est littéralement sur tous les supports de communication en ce moment. Et pour cause. L’été est là, on va se remettre en maillot de bain, les complexes vont revenir également … Et si on tordait le cou à ce vilain concept ?

Qu’en est-il vraiment du summer body ?

Quand l’été revient, on nous fait croire qu’il faut à tout prix avoir un corps parfait. Quand on dit parfait, on pense évidemment aux formes là où il faut, surtout pas de cellulite ni de vergetures, un corps ferme et bronzé. Bref, un corps qui ne vit pas ! On te vends toutes sortes de produits amincissements, de crèmes anti-cellulite, et le palper rouler, et l’huile hydratante pour les vergetures … Tu en as pas un marre, toi ? Parce-que moi, si ! Tu vas me dire que les diktats de la société sur les corps parfaits, qu’ils soient féminins ou masculins d’ailleurs, ne datent pas d’hier. Ça, c’est bien sûr, malheureusement. Mais je trouve qu’avec l’effervescence sur les réseaux sociaux, ils touchent de plus en plus de monde, et surtout des filles de plus en plus jeunes ! Des tailles fines, des fesses rebondies et des traces de bronzage : c’est tout ce qu’on voit sur Instagram. Heureusement, de plus en plus de bloggeuses et d’influenceuses prennent la parole pour montrer à leur communauté ce qui est vraiment important : l’estime de soi !

Une petite révolution est en marche

Les derniers temps, de plus en plus de bloggeuses ont pris position face à ce summer body qui nous harcèle de partout. Cela a commencé par Margot, du blog Youmakefashion, qui a posté une photo d’elle sur Instagram en disant qu’elle était comme ça : avec ses défauts. Cette année, elle a décidé de s’assumer et de ne plus avoir peur de montrer son corps. Ce fût ensuite le tour de la bloggeuse Noholita, qui est allée jusqu’à poster une vidéo sur YouTube après un commentaire désobligeant. Il y a eu beaucoup de reposts, de partages. Et une grande partie des utilisatrices d’Instagram, qu’elles soient connues ou non, ont suivi le mouvement. Il s’agit avant tout de s’aimer soi-même. A bas les complexes. Personne n’a le droit de dire si ton corps est acceptable ou non, comme l’a si justement souligné Camille du blog Noholita. Un beau message qui, je l’espère, continuera de circuler.

Afficher plus

Deborah Collin

J'apporte à mes articles une petite touche d'insolite et je vous partage réellement mes déboires, mes découvertes, mais également mes coups de gueule ou encore mes passions. Suivez-moi dans mes péripéties.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer