Connaissez-vous Ho’oponopono ? Découvrez les clés pour améliorer vos relations au quotidien

Joie

L’être humain a trois dimensions : le corps, l’âme et l’esprit. Pour qu’il vive en paix avec lui-même et avec les gens autour de lui, il devrait y avoir une certaine harmonie entre ces trois dimensions. Il existe à cet effet des méthodes qui permettent de se libérer des poids de la mémoire afin de connaître la paix intérieure. Au nombre de ces méthodes, nous avons celle de l’Ho’oponopono.

Découvrez ici ce qu’est l’Ho’oponopono et comment le pratiquer au quotidien pour votre bien-être.

Ho’oponopono c’est quoi ?

La méthode Ho’oponopono est une très vieille tradition hawaïenne qui permet à l’être humain de lutter contre ses démons intérieurs pour être en paix. D’un autre côté, cette pratique permet également de résoudre les conflits au sein d’un groupe. Selon la philosophie de cette méthode, l’homme est le seul responsable de ce qui lui arrive de bon comme de mauvais.

  • Cet état de choses est dû au fait que les « mauvaises pensées » attirent vers soi des choses désagréables, et les « bonnes pensées » ou pensées parfaites permettent de vivre des choses agréables.
  • À cet effet, l’objectif de l’Ho’oponopono va dans deux sens : le premier, c’est d’aider l’être humain à faire la paix avec lui-même afin de retrouver sa quiétude.
  • Le second est de résoudre les conflits et de faire renaître la paix, l’entente au sein d’une communauté. Cela ne peut se réaliser que grâce à la méditation et au pardon mutuel.

Par ailleurs, composé de deux mots, l’Ho’oponopono signifie dans un premier temps, débuter une action « Ho’o » et dans un second temps, bonté, loyauté, franchise, équité, pureté, bienveillance, moralité « Pono ». Ainsi, avec la méthode Ho’oponopono, chaque personne est appelée à mener des actions, à accepter ou à trouver des solutions aux situations désagréables de la vie. Elle permet également de vivre dans la tolérance, l’amour, le pardon, la droiture, etc.

Pour arriver à cette perfection, il existe des formules qu’il faudra réciter de manière permanente pour gérer les conflits intérieurs ou extérieurs. Il s’agit des fameux : « je t’aime, pardon, désolé et merci ».

Je t’aime et pardon

Oui « Je t’aime », cette simple formule dite de manière consciente ou inconsciente permet de renouer avec l’amour et de se débarrasser de toute négativité accumulée en soi. Cela entraîne le « pardon ». En nous pardonnant, nous sommes plus enclins à pardonner les gens autour de nous, ce qui permet de sortir des crises de conflits.

En effet, le pardon libère l’âme et l’esprit autant pour celui qui l’offre que pour celui qui le reçoit. Le principe de cette formule consiste à bannir toute forme d’accusation en soi, à se pardonner simplement ou à pardonner aux autres. Le pardon permet de se responsabiliser tout en se libérant d’un probable blocage qui pourrait survenir face aux conflits.

Désolé et Merci

La formule « Désolé » permet de reconnaître une situation donnée, de l’observer et de l’accepter telle quelle.  Le « merci » quant à lui permet de trouver ou de donner un sens à cette situation pour en tirer des leçons. La gratitude et la reconnaissance permettent d’amorcer des changements positifs.

Pour réussir à adopter et à pratiquer quotidiennement l’Ho’oponopono, il existe quelques principes clés.

Voyages

Les clés de l’apaisement avec Ho’oponopono

Les clés de l’apaisement avec Ho’oponopono s’érigent en des lois qu’il faudra respecter pour atteindre le plein potentiel de l’essence même de cette méthode. Il s’agit de la loi de manifestation, de l’acceptation, de libération, du pardon et de gratitude.

La loi de la manifestation pour le changement des réalités

Cette loi permet à une personne d’attirer à elle toutes les expériences qu’elle aimerait vivre. En effet, lorsque l’on appelle sans cesse le malheur sur soi, alors ce malheur d’une manière ou d’une autre se fraye un chemin jusqu’à soi et se réalise. Ainsi, autant attirer et appeler vers soi de bonnes et magnifiques choses. Cela veut dire qu’il faudrait se remettre en question et formater sa mentalité pour désormais la remplir de bonnes pensées.

Ainsi, pour bénéficier des bienfaits de la loi de la manifestation, il importe d’utiliser l’énergie à bon escient. En effet, puisque cette dernière est neutre, elle va simplement où l’on appelle et réalise l’expérience, la pensée ou le vœu qui a été demandé. Que ces derniers soient conscients ou non, qu’ils soient individuels ou collectifs, ils se réaliseront quand même en bien ou en mal. Tout dépend de la demande qui a été émise.

La loi de l’acceptation

Cette loi permet à l’être humain de cesser de lutter, on parle ici de luttes intérieures. En effet, face à certaines situations, on ne peut s’empêcher de demander le pourquoi ou le comment de ce que l’on aurait souhaité avoir, etc. Ces raisonnements créent inévitablement des résistances la plupart du temps douloureuses face à la situation en question.

Aussi dur que cela puisse paraître de vivre des situations que l’on juge injustes, il est possible d’en tirer des leçons. Accepter et prendre acte de cette situation permet d’en tirer des leçons et d’amorcer des changements positifs dans sa vie.

Il est donc important d’éliminer de son mental les pensées négatives et de travailler pour les transformer en des idées et pensées positives. Il serait alors plus aisé de reprendre le contrôle de sa vie et de profiter des résultats.

La loi de la libération des conflits intérieurs

Les conflits intérieurs auxquels l’on fait face proviennent des préjugés, de l’éducation, des constructions mentales erronées, etc. Ces rivalités intérieures proviennent également des expériences traumatiques et douloureuses. Ces traumatismes ayant différentes sources éloignent l’homme de ses potentiels, de ses capacités, mais plus encore, de lui-même.

Pour se libérer de l’emprise des conflits intérieurs, une étude consciente doit être faite dans le mental. Il convient alors d’écrire sur un bout de papier toutes ces choses auxquelles l’on croit. Par exemple :

  • je pense que la vie est injuste ;
  • je ne parviendrai pas à réussir ;
  • je suis découragée, car…
  • etc.·      

Le but de cet exercice n’est pas de se conforter dans ces idées jugées négatives, mais de comprendre si ces dernières sont utiles ou non et si elles permettent d’avancer ou non. Cela permet alors de prendre la bonne décision pour avancer.

La loi du pardon

L’ego ou le moi de l’homme l’empêche de pardonner ses pairs. Le pardon est donc un mot qui s’utilise avec réserve et prudence, car tous les boucliers s’érigent lorsqu’il s’agit de pardonner. Il ne s’agit pas de passer outre ou d’oublier le mal qui a été fait, mais de se séparer de la douleur, de la frustration qui y est liée. Souffrir pour une chose qui s’est passée et qui n’existe plus revient à commettre une injustice envers soi.

Ainsi, grâce à la loi du pardon, il est possible de supprimer et d’effacer les ondes négatives liées à une situation donnée. Se pardonner et pardonner aux autres revient à accepter le passé, à aller de l’avant et à vivre librement sa vie. Beaucoup de personnes utilisent cette phrase « Le passé est le passé, le futur reste à bâtir et le présent en donne l’occasion ». Cette phrase trouve pleinement son sens lorsque le pardon est vrai et sincère.

Vous désirez en savoir plus : découvrez des articles et livres à propos d’Ho’oponopono sur ce lien.

Bonheur

La loi de la gratitude et l’ouverture du cœur

Il est important d’éprouver des sentiments de gratitude et de reconnaissance pour toutes ces petites choses qui font du bien. Il s’agit par exemple d’un petit sourire, d’une petite attention, d’un cadeau, de l’appel d’un proche, etc. Quand on prend du recul, on se rend compte qu’il existe une multitude de choses pour lesquelles il faut constamment être reconnaissant.

En réalité, la culture de la gratitude pour les merveilleuses choses que l’on possède amène davantage de bonnes choses dans sa vie. L’univers est vibrations, et lorsque l’on cultive chaque jour et chaque instant la reconnaissance, il répond à ces vibrations.

Si l’on désire changer sa vie, il faudrait avant toute chose changer le regard que l’on pose sur elle. Et comme le disent les sages hawaïens : « accepte-toi tel que tu es avec tes imperfections et celles des autres ».

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest