Actualités

Chaussure de Bella Hadid : des accusations racistes et des excuses

Scandale chez Dior, l’égérie du maquillage, Bella Hadid est au centre d’accusations racistes. Après avoir posté une photo de sa chaussure sur Instagram mardi 17 juin, elle a déclenché une polémique raciste. La photographie en question, prise tôt le matin dans un aéroport, montre sa chaussure qui fait face à trois avions de compagnie du Moyen-Orient.

Les faits qui ont déclenché la polémique

Dans certains pays arabes dont l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabe Unis, concernés par ce cliché, ce geste est perçu comme dégradant et un manque de respect. La semelle de chaussure, en contact avec le sol, est considérée comme sale. L’offense est donc grande pour ces pays, car la chaussure surplombe les avions, comme écrasés par son pied.

Bella Hadid, mannequin d’origine néerlando-palestienne, a présenté des excuses publiques, en arabe et en anglais, à tous ceux qui se sont sentis offensés par sa photo. Elle explique qu’elle a fait une erreur involontaire et n’a jamais voulu être insultante. Elle n’avait tout simplement pas fait attention à l’arrière plan de sa photo.

Quel avenir pour Bella Hadid ?

Malgré ses excuses, l’égérie de Dior continue d’être la cible de critiques. Ils appelent à ce que les marques qui collaborent avec ce mannequin de 22ans, élue Mannequin de l’Année au British Fashion Awards, ne travaillent plus avec elle. 

Alors cette histoire est-elle une nouvelle polémique, comme il en nait chaque jour sur internet et les réseaux sociaux ? Après avoir fait plusieurs couvertures de Vogue, monter les marches de Cannes, travailler avec Nike,  Bella Hadid sera-t-elle stoppée dans son ascension ?

Afficher plus

Jennifer Larcher

J'adore la mode, la beauté et je vous réserve quelques surprises à travers mes articles. Vous aurez des conseils pertinents pour enfin dompter cet univers !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer